Livres de raison, livres de famille

A l’occasion de la saisie dans Jonas des livres de raison médiévaux, nous avons découvert un outil fort utile, réalisé par le GDR 2649 sous la direction de J.-P. Bardet et F.-J. Ruggiu : un recensement des écrits du for privé (livres de raison, livres de famille, journaux, etc) écrits entre la fin du Moyen Age et le début du vingtième siècle, et conservés dans les dépôts d’archives et les bibliothèques publiques françaises. Cet inventaire, même s’il n’est pas exhaustif pour le Moyen Age, rend de grands services.

La base de données, http://ecritsduforprive.huma-num.fr/accueilbase.htm (accès en cliquant sur Inventaire analytique) offre une recherche rapide et une recherche avancée, qui permet notamment d’interroger par noms de personne, par date et fourchette de date ou par type de document ; pour la toponymie, une aide à la saisie et un index des mots facilitent la sélection. Dans tous les cas, les réponses se présentent sous forme d’une arborescence des lieux de dépôt des manuscrits qu’il faut dérouler jusqu’à obtenir la touche « Voir les x résultats ». La fiche d’oeuvre donne des indications de date, cote, brève analyse du texte et divers éléments de description et d’indexation. En bas de fiche ou via l’arborescence à gauche, sous « Transcription », on peut lire l’incipit du texte et parfois quelques extraits.

Il est également possible d’accéder aux notices en balayant directement le classement par institution de conservation des documents.

Corpus des Troubadours

Soutenu par l’Union Académique Internationale et l’Institut d’Études Catalanes, le projet Corpus des Troubadours met à disposition les textes d’un grand nombre d’éditions de troubadours. Une recherche plein texte est accessible.  Le site propose aussi des liens avec les images des chansonniers utilisés pour l’édition.

 

 

Artesia

Portail internet consacré à la littérature sicilienne du Moyen Âge : auteurs, textes, manuscrits et bibliographie sur les uns et les autres.

Outre les quelques lignes sur la page d’accueil du site web, on consultera pour plus d’informations l’article de présentation publié dans la Zeitschrift für romanische Philologie 130/4 de 2014.

Adresse : http://artesia.unict.it/Home.aspx

 

Bases de données pour l’étude de collections anciennes

Bibale

La base de données la plus générale sur la question est Bibale, héritière des fichiers de la section d’Histoire des bibliothèques de l’IRHT. La base permet d’interroger par nom de possesseur, par type de source, par devise, par référence actuelle de document. En réponse, elle fournit des données biographiques, des listes de manuscrits de la collection aujourd’hui identifiés, les références des documents sur la collection, de la bibliographie.

En 2018, son alimentation est en cours.

Thecae

2018 a vu la mise en ligne de Thecae, entrepôt d’éditions d’inventaires anciens. Pour le lancement, on y trouve, et ce n’est pas rien, les inventaires des mauristes (Bibliotheca Bibliothecarum de Montfaucon) et ceux de la collection de Mazarin. L’interrogation des inventaires est très simple, et la navigation dans le corpus limpide.

Collecta

Développée à partir de l’inventaire de la collection de François-Roger de Gaignières (1642-1715) dressé en 1711, Collecta offre des possibilités d’interrogation à la fois souples et passionnantes sur l’ensemble des documents manuscrits et imprimés, portefeuilles de planches, tableaux et objets du collectionneur.

“Ex meis libris”: Provenance of Rare Books

Base de données sur les marques de provenance des livres de la bibliothèque universitaire de Zürich, interrogeable par date, langue, lieu, identité du possesseur, type de marque.