Consolation de Philosophie

L’Universitätsbibliothek de Freiburg a mis en ligne des numérisations de ses manuscrits dont un fragment de « Didaktisches französisches Gedicht ». 

Ce fragment contient les vv. 5001-5026 et 5050-5072 de la Consolation de Philosophie dans la traduction de l’anonyme dominicain. 

Comme plusieurs copies de ce texte, il s’agissait vraisemblablement d’un manuscrit copié sur une seule colonne d’environ 50 vers. La première image, traitée comme un f. 1r, correspond à un verso, et les deux bandes sont correctement disposées l’une par rapport à l’autre. En revanche, sur le f. « 1v », la bande de gauche devrait en réalité se trouver à droite (on y lit eulx, qui s’alignerait parfaitement avec mi-). 

Un parcours des témoins pour lesquels je disposais d’image ne m’a pas permis d’identifier de possibles frères de ce fragment. Je n’ai cependant pu consulter ni les fragments d’Augsburg, ni ceux des Archives Nationales de France. 

 

Maidstone

dépouillements faits

  • S.W Kershaw, « On manuscripts and rare books in the Maidstone Museum », in Archeologia cantiana 11 (1877)

Vérifications à faire

  • S. W. Kershaw signale un livre d’heures du 15e s., « Escrypt et finit p’ moy seur ysabel de Halewyn, religieuse en nostrere cloestre de Sainte Margrite en bethleem en la ville de Doinse <Deinze> en l’an mille cccciiij et douze le premier iour de yeptembre ». Il serait relié avec des textes en « diverses langues ». 

 

Revenir à la liste complète des villes possédant des fonds de manuscrits.