Miracles de Notre-Dame, encore un fragment

A la recherche de tout autre chose, j’ai repéré il y a quelque temps la mention de miracles de la Vierge en français dans la notice d’un cartulaire de l’abbaye de Westminster, aujourd’hui London, College of arms, Young 72. Les photos viennent de m’en parvenir… ce n’était pas ce que j’espérais, mais tout de même : sur deux colonnes de 46 lignes, d’une écriture appliquée du début du 14e s., sans décor (lettrines non réalisées), c’est un nouveau fragment des Miracles de Notre-Dame de Gautier de Coinci.

Le premier feuillet contient la fin de I Mir 31 (Sacristain visité), depuis le v. 232 ; suivie comme attendu de I Mir 32 (Image du sarrasin), vers 1 à 129.

Le second feuillet est plus curieux. Il commence par II Mir 12 (Siège de Constantinople), sans la « queue » (l’épilogue des miracles de Gautier de Coinci), soit du v. 1 au v. 206. La lacune est le fait du copiste et n’est nullement due à un accident matériel. Le témoin se poursuit avec les six premiers vers de I Mir 23.

La destructuration précoce (début du 14e s.) du recueil de Gautier est le principal intérêt de ce nouveau témoin, que pour cette raison, et par l’écriture, on rapprochera de Neuchâtel, Bibliothèque publique, 4816 (AF A3).

Le fragment a appartenu à Brent Reynell Spiller († 1736), de Shepperton (dans le Middlesex), d’après une mention portée en haut du second feuillet (identification avec l’aide d’Anne-Françoise Leurquin).

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.