Fragment du Brut de Wace

Lors d’une mission dans les bibliothèques de Durham, dans les années 50, Edith Brayer avait eu l’occasion de décrire l’une des copies les plus anciennes du Brut de Wace, le manuscrit de la Dean and Chapter Library, C.04 (IV).27 (A). On ignorait jusqu’alors qu’elle avait également transcrit les quelques vers du même texte conservés sur un lambeau de parchemin à la bibliothèque de l’Université, sous la cote Portfolio I, 7a.

Nous donnons ci-dessous copie des notes prises alors par notre collègue.

Le lambeau de bifeuillet de parchemin, datant du 13e s., ne permet plus de lire que les 3 derniers vers de chaque page. On peut estimer à 180 mm la largeur des pages originelles; la justification était quant à elle de 110 mm. Le texte y était copié à deux colonnes. On voit une initiale bleue à filigrane rouge. Par ailleurs, la présence d’une réclame indique que la bande de parchemin provient du bifeuillet externe d’un cahier.

f. 1ra (// vers 1287-1288) Albanie de Albanac non / Receut ; Escoce le apelom

f. 1rb (// vv. 1324-1326) Locrin  Kis frere Camber / Sunt corun a neff a la navie / Pur aveir la grant manancie

f. 1va (// vv. 1364-7) E ore ne sai pur q’il e[…] / Mes tant cume vif me veez / Leis […] que […] es devez / ne pot mie estre senz venjanze

f. 1vb (// vv. 1405-7) Des ke cil Madan pout aler / E sout entendre e sout parler / A son aol l’unt fait livrer

f. 8ra (// vv. 2453-5) Od tant de neis cum aveir pout / Al repeire Bregne guattoiet / Sa amie li [vorroit] tolir

f. 8ra (// vv. 2493-5) Cinc jors unt si enduré / A la fort mer, al gros oré / Gudlac od treis nefs solament

f. 8va (// vv. 2533-5) Que par amor rein ne aureit / Ne priera ne n’i vaudreit / […] La dernière ligne, noircie, est illisible

f. 8vb (// vv. 2575-7) Si quist conseil que il freit / Del rei Gudlach que il teneit / […] Idem

Réclame : De la prison