Archives de catégorie : Actualités / News

Printemps des Poètes

UNIVERSITE PARIS-SORBONNE

Séminaire « Le Printemps des poètes »

Année 2017 : Eustache Deschamps et l’Anthologie lyrique

 

Organisation : Sylvie Lefèvre, Clotilde Dauphant, Jacqueline Cerquiglini-Toulet

 

Ballade d’Eustache Deschamps (Paris, BnF, f. 840, f. 6vb)

 

❦Le séminaire du printemps 2017 adopte une forme différente de celle des deux années précédentes. Les formes lyriques restent au centre de l’exploration, mais nous proposons des séances de travail ouvertes, consacrées au corpus d’Eustache Deschamps en cours de réédition par notre équipe (1, 3 et 5) ainsi que deux séances (2 et 4) destinées à préparer le séminaire de 2018 sur l’Anthologie lyrique des xive et xve siècles.

 

Maison de la Recherche, 28 rue Serpente

 

Calendrier des séances

 

1.Vendredi 10 mars (10h-12h) Salle D 116

Julien Abed et Laëtitia Tabard : Ballades amoureuses et virelais de Deschamps

 

  1. Vendredi 21 avril (9h-11h) Salle D 421

Sylvie Lefèvre : Charles d’Orléans hors album

 

  1. Vendredi 5 mai (9h-11h) Salle D 421

Laura Kendrick et Miren Lacassagne : Lais et chansons royales de Deschamps

 

  1. Vendredi 12 mai (10h-12h) Salle D 116

Clotilde Dauphant, Isabelle Ragnard et Laëtitia Tabard : Le Jardin de plaisance et fleur de rethorique

 

  1. Vendredi 9 juin (10h-12h) Salle D 116

Jacqueline Cerquiglini-Toulet, Clotilde Dauphant et Sylvie Lefèvre : Les ballades  de moralité de Deschamps du tome I des futures Œuvres complètes

 

 

Lettres d’amour du Moyen Âge

Épîtres amoureuses fictives et poétiques, les saluts et complaintes ont pu trouver des modèles dans des textes latins de l’Antiquité et du Moyen Âge. Ils s’inscrivent également dans le contexte médiéval de la poésie lyrique d’oc et d’oïl des xiie et xiiie siècles. La fiction épistolaire exprime un double retrait : au regard de la parole en présence, bouche à bouche, mais aussi du chant, message porté par une voix musicale qui peut se faire entendre en différé. Balançant entre adresse directe du salut et adresse indirecte de la complainte, ces œuvres, que l’on pourrait qualifier d’expérimentales, disent la difficulté de l’aveu amoureux tout en exprimant le désir du corps de l’autre, parfait et rêvé.
Fondé sur de nouvelles recherches, le présent volume offre la première édition critique et la première traduction en français moderne de l’ensemble, le rendant ainsi accessible aux chercheurs comme à un public plus large.

Comme plusieurs des volumes de la collection, l’ouvrage est désormais accessible en version électronique.

Textes établis, traduits et annotés par Estelle Doudet, Sylvie Lefèvre, Marie-Laure Savoye, Agathe Sultan et Hedzer Uulders.

Introduction de Hedzer Uulders et Sylvie Lefèvre